Plus de 80 ans se sont écoulés depuis l'invention du pneu hiver :

Le Nokian Kelirengas négociait des virages sûrs sur les routes enneigées

Premier pneu hiver au monde et prédécesseur du Nokian Hakkapeliitta, le Kelirengas (« pneu météo») avait été lancé en 1934 par Suomen Gummitehdas Osakeyhtiö, la société qui allait devenir plus tard Nokian Tyres. Cette année marque la découverte du premier pneu hiver, il y a plus de 80 ans.

Dans les années 1930, les routes hivernales étaient peu pratiquées et étroites, et le recours au chasse-neige était peu fréquent. Afin de relever les défis de la conduite hivernale, les ingénieurs du département pneumatiques de Nokia contactèrent des automobilistes quotidiennement. Le responsable commercial de Gummitehdas, Erik Sundqvist, joua un rôle clé dans la mise au point du pneu : il écoutait attentivement les souhaits de ses clients et collaborait étroitement avec August Kelhu, un revendeur de pneus.

Roi de la neige profonde avec sa bande de roulement rugueuse, le Kelirengas fut mis au point pour les camions, qui, avec les bus, représentaient la majorité du parc roulant. Les premières séries de Kelirengas furent fabriquées en taille 7,50-20. Le Kelirengas était principalement étudié pour maintenir le véhicule sur la route lorsque la météo était douce et neigeuse. La robuste bande de roulement faisait du Kelirengas un pneu hiver, ses rainures transversales mordant la neige telles une roue dentée. Cela éliminait le besoin de recourir à des chaînes peu pratiques. Les sculptures étaient espacées et avaient de bonnes capacités autonettoyantes en roulant, ce qui améliorait encore l’adhérence.

Le concept du pneu reposait intégralement sur des sculptures offrant une excellente traction. Les sculptures du Kelirengas se sont avérées réussies, car elles sont restées similaires pendant une vingtaine d’années. Comme le disait la publicité, « le freinage est plus efficace et les dérapages latéraux dans les virages sont entièrement éliminés ». Le catalogue 1934 comprenait dix modèles de pneus et la production journalière était d’environ 110 pneus.


Nokian Hakkapeliitta – Champion des routes enneigées

Les routes enneigées attiraient un nombre croissant d’utilisateurs de voitures de tourisme. Les ingénieurs de l’usine de pneus créèrent leur solution pour les routes glissantes de l’hiver en 1936. Cette innovation fut baptisée Hakkapeliitta-Neige. Ce pneu hiver optimisé pour les voitures de tourisme était doté de sculptures transversales espacées et de plusieurs arêtes d’adhérence. Les sculptures étaient tout à fait inédites, les rainures étant complètement transversales et assurant une adhérence et un contact mordants avec la neige molle et la boue.

Les ventouses sur la bande de roulement, qui empêchait de glisser dans les ornières verglacées, constituaient un trait caractéristique des Hakkapeliittas. Le champion des routes enneigées était né.

Renommée internationale au Monte-Carlo

Dès les années 1950, les pneus hiver avaient besoin de davantage de fonctionnalités ; en effet, les routes étaient de plus en plus dégagées au chasse-neige en raison du trafic accru, ce qui rendait la chaussée lisse et verglacée. Il y eut plusieurs suggestions pour améliorer l’adhérence des pneus, notamment des garnitures en caoutchouc avec des manchons métalliques et des mélanges pour la bande de roulement contenant des morceaux de céramique. Divers dispositifs anti-dérapage furent essayés, par exemple des rivets et différents types de pointes et ressorts posés sur les pneus.

Finalement, l’avancée décisive fut le clou Kometa, dont l’efficacité et la durabilité reposaient sur son extrémité métallique très dure. C’est la même technologie qui continue d’être utilisée sur les pneus cloutés aujourd’hui encore. Voici ce qui créa une combinaison inégalée : les pneus hiver Hakkapeliitta, les clous Kometa et le brevet de pneu clouté détenu par le technicien en caoutchouc Veikko Ryhönen. Le premier pneu hiver spécifiquement conçu pour le cloutage fut le Kometa-Hakkapeliitta en 1961. C’était une solution pour les routes hivernales : les clous adhère à la glace, tandis que le pneu lui-même gère les surfaces meubles.

Les pneus hiver cloutés firent leur percée définitive dans la conscience collective des automobilistes en 1963, lorsque tous les pilotes montés sur le podium au Rallye Monte-Carlo roulaient avec des pneus cloutés Hakkapeliitta. Cette expertise finlandaise en matière de pneus hiver culmina au Monte-Carlo de 1965 à 1967 avec les trois victoires consécutives de Timo Mäkinen, Pauli Toivonen et Rauno Aaltonen lors de ce légendaire rallye hivernal.

En mars 2013, l’inventeur du pneu hiver établit le fantastique record du monde de la voiture la plus rapide sur la glace lorsque le pilote d’essai de Nokian Tyres Janne Laitinen atteignit la vitesse de 335,713 km/h (208,602 mph) sur la glace du golfe de Botnie. L’adhérence et la vitesse jamais vues auparavant étaient assurées par le tout dernier produit de pointe, le pneu hiver clouté Nokian Hakkapeliitta 8.